Ce week-end nous étions peut-être à des milliers de kilomètres de la France mais l’ambiance était particulièrement française ??

Samedi, pour la fête nationale, le consulat et différentes associations ont organisés un évènement en bord de baie et nous y sommes allés pour le déjeuner. Il y avait des commerces locaux d’origine française, des gros groupes et des entreprises familiales. Pour le déjeuner, nous avons pris un simple sandwich aux merguez. Et nous l’avions apprécié vu son prix ! $12 pour deux merguez dans un bout de baguette. Jamais ça ne se vendrait à ce prix-là en France. Mais tout est beaucoup plus cher ici et les expatriés en mal du pays, les touristes et les curieux vont payer ce prix-là pour goûter un bout de la France.
En dessert, j’ai eu un pitch Pasquier gratuit. Les gros groupes peuvent eux se permettre de distribuer des échantillons gratuits.

Après une queue interminable aux toilettes, nous sommes partis vers d’autres aventures, ne restant ni pour le concours de pétanque, ni pour le concert à 17h. Nous avons été faire un peu d’exercice en nous attaquant à vélo à la colline du nom de Twin Peaks. Au beau milieu de la ville, elle protège en partie l’Est de la ville du brouillard. Nous avons pédalé, pédalé dans les côtes si raides san franciscaines. Avant d’arriver au sommet, je n’avançais plus beaucoup à la fois à cause de la pente mais aussi à cause du vent si violent. Les températures ont beaucoup chuté sur le dernier kilomètre.

En haut, la vue sur l’Ouest de la ville était bouchée par le brouillard. On voyait à peine le haut du pont du Golden Gate. Heureusement, la vue vers l’Est était dégagée et nous avons pu admiré ce coin de la baie. En redescendant, nous avons fait une pause pour voir les Painted Ladies. J’étais un peu déçue car ce n’est « que » un alignement de 5 maisons au style sympa. Mais ce n’est pas le style san franciscain que j’adore, c’est plus traditionnel. Notre périple a continué avec une pause à Décathlon où j’ai acheté un pantalon de rando léger pour les vacances. Nous sommes ensuite rentrés avec le Caltrain.

Dimanche, j’aurais bien été profiter de l’ambiance coupe du monde à San Francisco le premier Caltrain arrive à 10h30 à SF alors que le match commençait à 8h. On voulait le regarder mais pas au point de partir à vélo à 6h ou de payer un taxi … Nous sommes donc restés tranquillement à l’appart pour regarder le match des Bleus. Un beau spectacle, dommage que notre connexion Internet nous ait parfois fournie des images de qualité très médiocres. L’avantage d’être resté à l’appartement c’est que nous sommes rapidement passé à autre chose. Corvées et courses le matin puis inventaire de l’appart pour tout mettre en vente sur Internet. Le plus long aura été de retrouver les prix … Mais c’est chose faite maintenant au moins. On espère que quelqu’un sera intéressé pour tout prendre. Ce serait le plus facile. On verra bien, ça approche à grand pas. Nous finissons nos boulots le vendredi 3 et rendant les clés de l’appartement le lundi 6. Presque tout est réservé pour nos vacances ! Je suis à la fois impatiente de voyager mais tellement triste de devoir quitter mon boulot, mon équipe à Ubisoft.