Ce samedi, c’était barbecue ! Pas de grasse mat’ car nous avions rendez-vous à 10h sur Treasure Island pour un cours de grill. Les transports en commun ça prend du temps et il nous a fallu plus de 2h pour y aller. Mais ça en valait la peine. Si cela vous dit quelque chose c’est parce que j’y suis déjà allée ! C’était un cours avec le boulot. Ayant beaucoup aimé mais n’ayant pas tout retenu, Guillaume m’a offert deux places pour qu’on y retourne ensemble pour mon anniversaire et nous y voilà !

Notre instructeur du jour, Stu, est vraiment au top. Calé sur le sujet, il est également un pro pour mettre l’ambiance. Il y avait 4 tables de 5 à 7 qui définissaient les groupes de travail. Même si nous ne connaissions pas nos camarades, l’ambiance était chaleureuse et il était très facile de travailler avec eux.

Ce qui compte dans le barbecue c’est de maîtriser la température. À chaque type de barbecue sa température et à chaque viande sa température de cuisson. J’ai été assez studieuse en essayant de prendre le plus de notes possible. La deuxième partie très importante, mais qui vient avant, c’est la préparation de la viande. Nous n’avons pas eu des saucisses ou des côtes de porc. Non, nous avons des épaules de bœuf, des ribs, un poulet complet, des ailes de poulet, et aussi des légumes. Nous étions plus de 25 dans le groupe et tout était préparé pour que chacun puisse goûter à tout.

La préparation commence par le travail de boucherie, il faut couper la viande pour ne garder que le meilleur. Ensuite, certaines viandes demandent à être « injectées » : on insert du jus dans la viande pour la rendre plus humide, plus tendre. Et ça marche du tonnerre, que ce soit avec du jus de pomme épicé ou du bouillon. Il faut ensuite imprégner la viande de moutarde et d’un mélange d’épices. Les deux mélanges étaient très sympas même si relevés.

On peut ensuite mettre sur le grill. Pendant que Stu menait la préparation de la viande crue, Eddy surveillait les barbecues. Et elle avait du boulot puisqu’il y en avait 6.

Pour que le repas soit complet, nous avons aussi préparé des légumes : courge spaghetti, butternut, patates, patates douces, poivrons farcis, chou et finalement des pommes pour le dessert. Pour les courges et les pommes, on les a assaisonnées avec du sucre brun, de la cannelle et du beurre. Le chou a eu le droit a une bonne dose de sauce barbecue améliorée.

Nous avons eu le droit à un goûter un peu avant 14h, heureusement car les ventres criaient un peu famine. On a eu le droit à 5 préparations différentes de viande. C’est seulement après 15h que nous avons eu le déjeuner avec les légumes, le reste de la viande et les pommes. On a bien mangé les deux fois, que ce soit en quantité ou en qualité. Le seul moins était certaines ailes de poulet un peu cramées. Nous nous sommes bien servis dans les restes pour continuer la dégustation les deux midis suivants.

Me voici même diplômée !