La Maman de Guillaume, Magali, a eu pour son anniversaire un séjour aux US. Elle est arrivée vendredi midi à San Francisco et reste avec nous jusque lundi après-midi où elle part dans un voyage organisé de Los Angeles à San Francisco en passant par Las Vegas. Pour ce week-end, Guillaume a choisi un parc national au nord de San Francisco. Nous avons loué une voiture samedi matin et sommes arrivés vers midi.

Nous avons commencé par un point de vue sur un groupe d’éléphants de mer. Principalement des femelles et leurs petits, allongés sur la plage ou en train de jouer dans l’eau. Ils sont relativement silencieux par rapport aux groupes de phoques que nous avons déjà croisé. Le paysage aussi était génial avec de l’eau turquoise et des falaises. Le chemin était bordé de fleurs de toutes les couleurs.

Nous avons continué à nous promener jusqu’à la pointe sud-est du parc. De belles fleurs, des rapaces, la mer, le beau temps: une recette magique. Le monde étant minuscule, nous nous sommes faits interpellés par une française qui nous entendait parler dans la langue de Molière. Elle nous a demandé d’où nous venions et il se trouve qu’elle vient de Montier en Der et connait Sermaize les Bains !

Le prochain arrêt était près d’un phare. Celui-ci se trouve en contrebas de la route et il faut 300 marches pour y descendre, marches qu’il faut bien sûr remonter plus tard. Il y avait bien du monde pour le petit phare. Ce dernier contient encore le système d’éclairage d’époque (il est en arrêt depuis 1975). Une toute petite ampoule suffit à illuminer le phare grâce à un jeu de miroirs et lentilles.

Le parc national contient de multiples élevages bovins et les routes traversent les prés donc il faut faire attention, des vaches étant parfois au bord de la route.

Nous nous sommes arrêtés sur des plages deux fois après le phare. Belle vue, beau décor même si la brume constamment présente n’offre pas une vue dégagée sur l’océan. C’est la fin de la saison de migration des baleines mais on peut encore en apercevoir quelques unes. Depuis la plage nous avons vu plusieurs fois l’évan, les éclaboussures de la baleine mais pas vraiment l’animal. Nous avions réservé deux chambres chez des particuliers pour la nuit. Sur la route nous avons fait un dernier stop pour s’approcher de dindes et dindons au bord de la route. Les dindons faisaient les beaux autour des dindes.

Après avoir posé nos affaires dans nos chambres, nous sommes allés dîner dans un restaurant thaï où on s’est régalé. Nous avons aussi fait quelques courses pour le lendemain et pour que Magali voit un peu un supermarché américain. Nous nous sommes couchés sans avoir vu nos hôtes qui était à un trail de nuit.

Nous avons pu échanger avec eux le lendemain au petit déjeuner et nous avons pu profiter un peu de leur chienne. Après avoir mangé nos muffins, nous avons repris la route jusqu’au parc. Cette fois-ci nous avons fait une randonnée jusqu’à la pointe nord du parc. L’émerveillement animalier a commencé au bord de la route où guidés par une voiture à l’arrêt d’où sortait de gros objectifs nous avons observé de loin un renard, ou un coyote. Juste avant le parking, nous avons vu les premiers élans. Notre rando était en effet dans une réserve d’élans. Nous avons eu la chance d’en croiser pas mal et d’assez près tout au long de la balade. Les rapaces étaient plus rares que la veille mais il y avait de beaux spécimens d’oiseaux rouges et noirs. Nous avons pique-niqué toute à la pointe. Des otaries et des cormorans barbotaient aux pied de la falaise.

Nous avons un peu accéléré la cadence pour le retour tout en continuant à profiter du paysage, de la faune et de la flore locales. L’aller-retour nous aura fait marcher plus de 15km sous un beau soleil. Mais le vent et la température changeaient régulièrement sur le parcours. La fraîcheur nous a piégés et nous avons pris des coups de soleil douloureux derrière les genoux et sur la nuque pour Guillaume.

Après la randonnée, nous sommes descendus sur une plage juste à côté. En arrivant sur le parking, nous avons vu quelqu’un tombé sur le bord de la route en moto alors nous sommes allés l’aider. Il n’allait pas vite donc ne s’est rien fait de grave mais il était désorienté et s’est fait une entorse à la cheville. Après s’être assuré qu’il allait bien et que son camarade était revenu, nous avons rejoint la plage. Nous avons gouté et nous nous sommes approchés des goélands. Il y avait peu de monde sur la plage, c’était tranquille.

Nous avons finalement pris la route du retour avec quand-même quelques arrêts. Le premier pour observer un animal qui ressemblait à la fois à un renard et un loup, sans doute un coyote. On le voyait vraiment bien. Le deuxième arrêt était pour prendre en photo une maison sur pilotis dans le style ottoman. Le dernier arrêt était pour faire des grosses courses, autant profiter d’avoir une voiture pour faire des réserves. La circulation était fluide avant la belle traversée du Golgen Gate bridge et un peu plus dense pour traverser San Francisco mais rien de très important. Le week-end aura été long mais ça valait le coup !

Samedi 7 avril, Josh, un senior de l’entreprise de Guillaume organisait un dîner chez lui. Comme il habite assez loin de l’autre côté de la baie, nous nous sommes fait véhiculer par d’autres collègues de Guillaume. Nous sommes arrivés avec Claudine vers 16:30 dans la belle et grande maison de Josh (et Johan, son fils qui travaille aussi à Orchestrade). En sonnant, nous avons déclenché les aboiements des chiens de la maisonnée. Et quand je dis « les chiens » je parle de 7 bichons blancs d’âge divers.

Nous avons un peu discuté avec nos hôtes et Michelle déjà présente, joué avec les chiens. Ensuite, Johan et les filles ont voulu combler un manque dans notre culture et nous sommes allés dans une zone commerciale pour des « bubbles » (bulles en français) pendant que Josh continuait à préparer les innombrables plats.

Les bubbles sont des perles molles à mâcher (je ne sais pas exactement en quoi elles sont) au fond de boissons type thé ou smoothie. J’ai pris un thé au caramel et Guillaume un thé vert avec chacun du lait et les fameuses perles. Perturbant mais marrant de boire à la paille et de ne pas avoir que du liquide. Les perles sont assez bizarres à mâcher et n’ont pas vraiment de goût. Guillaume a bien aimé (même si le thé avec les glaçons était un peu trop froid) tandis que je trouve l’intérêt vraiment limité.

En repartant, Johan a voulu nous montrer le nouveau centre nautique de sa ville. Les piscines sont plus rares qu’en France, ils n’ont pas du tout la même approche que nous et nos piscines municipales.

En rentrant, Josh avait bien avancé sans avoir fini pour autant. Les autres invités étaient arrivés et nous sommes re-sortis pour jouer un peu au basket. Le début était assez timide avec une balle pour beaucoup de gens, pas vraiment doués. Au bout d’un moment certains sont rentrés et nous avons joué « un peu plus sérieusement ». Guillaume s’est freiné pour éviter tout incident de genou mais au final on s’est bien amusé.

Cette fois, à notre retour, le dîner était quasiment prêt. Josh nous a dit un mot sur chaque plat, notamment pour indiquer le degré de piquant de chacun avant que nous mous servions. Nous nous sommes tous les 17 serrés autour de la grande table à manger et nous avons bien dîné dans une bonne ambiance.

Une fois que tout le monde s’est re-servi à volonté, nous avons joué. Guillaume a joué au Président avec des cartes espagnoles (ils n’ont pas le même système de couleurs que le jeu qu’on utilise en France). J’ai d’abord joué avec les chiens puis admiré les impressionnants appareils photos et objectifs de Josh avant de me joindre à l’équipe du Président avec un des chiens en guise de porte bonheur sur les genoux.

Nous avons vraiment passé une très bonne soirée !