Dimanche pour bien commencer la journée, nous avons été prendre notre petit déjeuner dans un restaurant IHOP, enseigne spécialisée dans les pancakes. Nous avons chacun pris un chocolat chaud (ou plutôt deux puisqu’ils en apportent de nouveau quand on finit sa tasse), un tranche de bacon grillé, un œuf au plat, un rösti, un pancakes au chocolat et 2 pancakes natures (et demi). Différents accompagnement était disponibles: sirop d’érable, sirop de fraise, sirop de myrtille, sirop aux noix de pecan. Le sirop d’érable aura été notre préféré.

Attention aux ours !

Après ce festin, nous avons fait une randonnée autour de la baie d’émeraude. Malheureusement avec les nuages on ne pouvait qu’imaginer d’où elle tire son nom. La balade aller fût vraiment super, on avait une belle vue, on n’a pas croisé grand monde. Le chemin nous a emmené notamment à une maison scandinave très atypique, pleine de charme. La plupart du temps, on était tout prêt de l’eau.

Depuis le chemin

Malheureusement, le retour fût moins fun. Rien de nouveau avoir puisqu’on faisait le même chemin dans l’autre sens (exceptée un détour à une cascade). Et l’eau n’était plus que dans le lac, la pluie et la brume nous ont rejoint. La brume bouchait d’ailleurs la vue sur les paysages même si Guillaume trouvait que cela avait du charme.

Maison scandinave

Nous avons finalement rejoint la voiture bien mouillés et pris la route du retour sur San Mateo. La pluie, et la neige selon l’altitude, nous ont accompagné tout au long du trajet. On nous avez mis en garde contre de monstrueux embouteillages puisque c’était la fin du week-end de 4 jours de Thanksgiving mais ils ont été corrects. Pas un traffic fluide mais des ralentissements « corrects ». En rentrant le soir, nous avons eu de la tarte au potiron pour nous réconforter, et ça fait du bien.

Cascade

Vendredi nous nous sommes levés tôt pour partir en randonnée. Le but de la journée était de monter le mont Tallac qui culmine à plus de 2950m. La rando avait un dénivelé positif de 1000m pour 17km de long. Cela a été une superbe balade au milieu des pins et des multiples lacs.

Le grand lac Tahoe et le lac de la feuille morte

Arrivés à une certaine altitude il y avait de plus en plus de neige et le chemin se résumait aux traces de pas de nos prédécesseurs. Comme sous la neige se trouvait des rochers, je ne me sentais pas en confiance pour continuer et j’ai donc rebroussé chemin jusqu’à un lac tandis que Guillaume finissait l’ascension. Sur le chemin et à l’arrivée, il a eu des vues incroyables. Cela n’a pas été de tout repos notamment à cause du vent et des descentes abruptes.

Lac Cathedral où j’ai attendu

3h après m’être posée au bord du lac où on s’était donné rendez-vous, Guillaume m’a rejointe et nous avons repris ensemble le chemin vers la voiture. La nuit arrive tôt et il faisait sombre quand nous sommes arrivés à la voiture.

Pour le dîner nous avions prévu un bon repas consistant typique de l’hiver à la montagne : raclette. Mais avec les moyens du bord. Nous avions fait cuire les patates avant de partir à Tahoe et nous avions acheté un assortiment de fromages en arrivant. Pour réchauffer les patates et faire fondre le fromage, nous avons enfourné tout cela sous le regard curieux de notre hôte.
C’était très bon, ça fait du bien après une journée en montagne. Seul reproche sur les fromages qui ne sont pas aussi forts que du fromage à raclette français.