Lundi 25 sept était mon premier jour chez Ubisoft. Pour y aller, 10′ de marche puis 30′ de train et re-10′ de marche. Guillaume m’a acheté une carte d’abonnement pour le train donc je suis tranquille. En arrivant à la réception d’Ubisoft, on m’a dit de patienter et qu’on viendrait me chercher. J’ai pu admirer un peu les figurines, trophées, vidéos sur Ubisoft mais au bout d’un moment, je trouvais le temps long. Quand je me suis re-levée pour demander à la réceptionniste de prévenir mon encadrant, elle m’a dit qu’elle m’avait oublié et qu’elle ne l’avait pas encore mis au courant de ma présence. Là on est venu me chercher très rapidement et j’ai pu découvrir une équipe 100% française ! C’est à la fois rassurant de se dire qu’il n’y aura pas de soucis du côté de la langue mais en même temps. J’ai été présentée à pas mal de monde avant que les deux collègues avec qui je vais le plus travailler m’emmène prendre un café chez Starbucks. Enfin, un thé glacé pour moi vu que je ne bois pas de café. On a ainsi pu faire un peu connaissance. En revenant au bureau, j’ai pris en main mon ordinateur. A mon plus grand chagrin, il tourne sous Windows et pas Linux et apparemment mes collègues aussi n’en sont pas fans. Mais depuis peu, un outil permet de simuler un terminal Linux sous Windows de façon simple donc je l’ai vite installé !

Pour le déjeuner, je suis allée manger juste à côté du boulot, chez Primo avec mes deux collègues Kevin et Sebastien. L’ambiance est sympa, on mange dehors dans une cour. J’ai pris le repas un peu traditionnel du groupe, du poisson pané dans un bout de baguette (et un peu de garniture pour que ce soit très bon) avec des frites. L’après-midi n’a pas été très chargée, on a fait une réunion en milieu d’après-midi pour que je reçoive ma première mission.

Le soir, j’ai quitté vers 5.15 et Guillaume m’attendait à la sortie du train. Nous sommes allés en boutique pour mon téléphone portable. Guillaume avait acheté une carte SIM avant mon arrivée mais elle ne fonctionnait pas avec mon téléphone. Le problème n’a pas pu être réglé, incompatibilité … Je suis donc repartie avec un téléphone prépayé à $30, de la même taille que mon téléphone français et qui a l’air pas trop mal. On a quand même passé beaucoup de temps dans la boutique entre l’attente et les tentatives de résolution de bug du coup on est rentré assez tard et nous n’avons pas fait grand chose d’autre que manger.

Guillaume est arrivé le 2 septembre en Californie. Sa boîte lui a réservé un hébergement pour tout le mois de septembre. Le propriétaires logent au premier étage de la maison et au rez-de-chaussée, 6 chambres avec chacune une salle de bain privée sont louées et ont accès à un salon et une cuisine commune. Le tout est très bien aménagé, très chic. Un collègue passe le prendre tous les matins. Selon l’heure à laquelle il quitte, il se fait ramener ou il rentre en courant. Marcher, ça ne va pas assez vite.

C’est dans cette chambre que nous passons donc notre première semaine ensemble. Guillaume est venu me chercher à l’aéroport après avoir été acheté un vélo dans un magasin qui vend des occasions à San Francisco. Il s’est pris un beau vélo de course. Très pratique ici, les bus sont équipés pour accueillir 2 vélos à l’avant. Après m’avoir installée dans notre chambre, nous sommes allés nous balader. Guillaume a voulu me montrer là où il travaille et notamment là où il mange en extérieur car on y a une magnifique vue sur la baie. La ville de San Mateo est très résidentiel. Même avec quelques grosses routes, on a pas l’impression de grande ville.

Pour l’instant ça me plaît bien et je ne subis pas le décalage horaire donc tout roule.