Dernier jour de vacances avant de commencer le retour. Nous étions encore au parc Yellowstone et nos premiers arrêts sur la route continuait la thématique des sources chaudes. Le paysage était un peu moins idyllique, il y avait même encore des bassins de boue bouillonnante mais la promenade était très sympa.

L’après-midi était plutôt orienté cascades. Nous avons réussi à en voir 3. Nous avons fait une randonnée au départ de la première. Le décor était très sympa avec la rivière de la cascade en bas du canyon et les parois de ce dernier très colorées. Nous avons également fait un tour dans un office du tourisme où il y avait une exposition sur la situation de Yellowstone. Les jours précédents nous avait appris que les sources chaudes sont formées par des fissures et poches dans le sol, remplies d’eau chauffées par du magma situé entre 5 et 13km de profondeur. L’eau dépassant la température d’ébullition remonte et si la tuyauterie permet un débit suffisant c’est une source chaude, si le débit n’est pas suffisant, la pression à l’intérieur des poches augmente jusqu’à se relâcher avec la formation d’un geyser. Nous avions lu qu’une grande partie du parc est en fait le cratère d’un volcan. Mais c’est dans l’exposition d’aujourd’hui que nous avons appris quelques détails supplémentaires : si la dernière éruption volcanique remonte à 640 000 ans, comme il y a encore du magma, le volcan est considéré comme actif. Le mot n’est pas rassurant mais les risques sont mineurs.

Pour compléter le résumé de la journée, je préciserai que nous avons vu pas mal d’animaux sur le bord de la route: beaucoup de bisons, mais tous solitaires et quelques élans, des troupeaux de femelles avec des petits. Cela produit pas mal de ralentissement sur la route car tout le monde y va de sa petite photo.

Pour le dîner, pour éviter le casse-tête nous sommes retournés au même restaurant qu’hier. La serveuse avait l’air surprise de nous revoir. Nous avions beaucoup aimé la nourriture et le décor et nous n’avons pas été déçus aujourd’hui. Hier nous avions mangé mexicain, aujourd’hui c’était américain avec des ribs pour Guillaume et un burger à l’élan pour moi.

Dîner dans une charette, ou presque

Maintenant, c’est l’heure de rentrer. Demain midi nous allons à l’aéroport le plus proche, direction la baie de San Francisco avec une escale à Portland. Dimanche matin, nous allons récupérer nos valises chez mon collègue avant de prendre l’avion pour Paris à 15h. Arrivée prévue à 10h45. Nous avons quelques affaires à régler dans nos écoles respectives avant de rejoindre nos familles.

29 août

Pour notre première journée dans le parc de Yellowstone, nous avons commencé par les sources chaudes de Mammoth. Il nous a fallu plus d’une heure et demi pour y arriver. Le parc est grand, la vitesse y est réduite et il y avait de gros travaux sur la route qui nous ont bloqué 20′. En arrivant sur place, on comprend vite quel est le point d’intérêt du lieu. Des sources chaudes dessinent le paysage, notamment en creusant un escalier dans la roche. Nous nous sommes baladés dans ce lieu étonnant et aux multiples facettes. Des bassins bien bleus ont les bords et leurs traînées bruns. Les dégradés sont vraiment intéressants. On apprend que partout dans ces sources chaudes (au point de bouillir), il y a des micro-organismes vivants et que ce sont eux notamment qui donnent la couleur jaune/brun.

Après avoir fait le tour par en bas, nous apercevons des élans tout simplement en train de brouter devant une maison à la pelouse bien verte. Quelques photos plus tard, nous commençons notre randonnée du jour. Mais nous voilà très vite arrêté par des élans au milieu du chemin de rando. Les consignes placardées partout sont claires, il ne faut pas approcher ou déranger les animaux sauvages donc nous les observons le temps qu’ils s’éloignent du chemin. Pause forcée très sympathique !

La suite de la randonnée se poursuit, tantôt dans la forêt, tantôt dans des clairières. Guillaume garde le spray anti-ours à portée de main : précaution obligée pour les randonnées en cas de mauvaise rencontre. Mais pas de panique, nous n’avons pas eu de problème, même pas la chance d’en apercevoir de loin. Côté animaux sauvages, nous avons vu beaucoup de chipmunks, quelques oiseaux et même un blaireau en arrivant à la marre aux castors. Au total, la randonnée faisait 8km, sans l’exploration des sources chaudes. La balade était sympa mais le paysage environnant n’était pas époustouflant. De retour à la voiture, nous avons été nous promener dans la partie haute des sources chaudes. De nouveaux de belles couleurs nous y attendaient. L’heure passe et il nous fallait nous coucher tôt pour nous lever tôt sur les conseils du rangers donc nous avons repris la route retour. De retour en ville, nous avons fait quelques courses pour les pique-nique avant d’aller dîner dans un restaurant espagnol où nous nous sommes régalés en mangeant une délicieuse paëlla.

30 août

Comme prévu, nous avons mis le réveil tôt, à 6h et nous sommes partis avec le petit-déjeuner dans le coffre. En route, nous croisons quelques bisons au loin et un juste à côté de la route. La journée commence bien et ne fait que commencer ! Le thème : geysers et sources chaudes. En arrivant sur le parking de l’attraction principale, nous comprenons que les indications du rangers étaient un peu exagérées, il n’y avait pas 10 voitures, nous aurions pu dormir un peu plus. Mais nous voilà sur place, bien emmitouflés pour affronter le 0°C ambiant. Selon l’application mobile téléchargée pour l’occasion, nous arrivons 20′ avant l’éruption du geyser phare. Génial, il n’y a plus qu’à attendre en bougeant un peu et nous pourrons ensuite aller manger et peut-être dormir. Malheureusement, mon téléphone était à l’heure mais réglé sur un autre fuseau horaire et il fallait en fait une heure de plus. Nous avons donc mangé en attendant. Quand le geyser a finalement jailli, nous n’en avons pas vu grand chose. L’eau qui sort est presque bouillante et libère beaucoup de vapeur. Nous n’avons pas vraiment vu le jet d’eau mais principalement les vapeurs. Il n’y a plus qu’à en trouver d’autres !

Nous avons bien mieux vu les suivantes et c’est impressionant. L’eau boue puis s’élève dans un panache de vapeur. Ce n’est pas constant mais plutôt par jets. Tellement fascinant. Le reste de la journée aura été consacré à la chasse aux éruptions et à l’émerveillement devant les bassins colorés. De vraies merveilles. Enfin, surtout en photo, quand on échappe aux odeurs nauséabondes. Les source chaudes rejettent du soufre et le champ de bassins chauds est pour le nez comme un énorme champ d’œufs pourris. Pas étonnant vu le nombre de « pool » (mot anglais pour bassin). Cela donnait envie à Guillaume de tester la cuisson d’un œuf dans les sources bouillantes tandis que cela m’écœurait et me coupait l’appétit.

Sur le chemin retour, nous nous arrêtons voir toujours plus de merveilles et même un genre de bassin de boue bouillante, original ! Les bisons sont toujours là sur notre route retour et il y en a même un qui marchait sur la route, créant un petit-bouchon. Nous l’avons doublé et vraiment bien vu. Une fois en ville, la dure tâche de choisir un restaurant pour le dîner nous tombe dessus. Après pas mal d’hésitation, on se décide pour une pizzeria mais je vois un restaurant qui propose quelques plats mexicains et on décide de s’approcher. Nous avons vraiment bien fait, nous sommes tombés sur une petite pépite. Au fond du restaurant se trouve une salle avec des tables dans un décor charettes de western. Tellement simple, original et efficace ! Nous nous régalons avec des quesadillas légèrement différentes de l’ordinaire sans que je puisse pointer la différence. Pareil, simple et efficace.